Épilogue

Pppffff!!! 😥

C’est le dernier article!! Et oui, nous arrivons à la fin des péripéties et de son compte-rendu mais avant de refermer le livre de cette aventure, je tenais à faire un bref retour vers vous pour vous livrer quelques ressentis post-aventure.

Donc voilà, pour résumer en quelques chiffres, je suis partie 1 année (moins 3-4 jours), j’ai visité 1 pays du nord au sud et deux capitales, j’ai logé chez 20 familles dans le cadre du Wwooffing et testé 18 auberges de jeunesse. Dur, dur de faire le compte, je ne me doutais pas que ça faisait autant. Et je vous préviens tout de suite, je ne ferais pas le nombre de kilomètres sinon j’y serais encore (ou plutôt, j’y retourne, pour être sûre du compte naturellement!!). Donc, euh voyons le nombre d’étapes, ça m’aidera à faire le compte des villes, soit environ 44 sans les sites d’excursions, oups 😱45 avec Tôkyo et du coup, 22 auberges de jeunesse/hôtels.

De plus, j’ai usé (que je me souviens bien) 4 fonds de culotte jusqu’à la corde, au bas mots 8 paires de chaussettes, 6 t-shirts et plusieurs autres vêtements que j’ai laissé sur sites par manque de place dans la valise (et oui les babioles pèsent!!)  Et quand, je parle de souvenirs, je ne veux pas que signaler les quelques livres et habits, des 3 mugs, de la vaisselle japonaise, des chaussures en bois, des baguettes et un couteau (envoi par la poste pour les souvenirs du pays du soleil levant sauf le fragile), un sac à dos, des coquillages. Mais aussi la matière première pour pouvoir réaliser l’exposition représentée en image à la Une (je vous remets la photo au cas où ce n’est pas très visible).

20160529_141540

Donc comme vous pouvez l’imaginer c’est

Oui des galets!!!! Bien vu, et il y a quelques bois flottés, mais encore

Et oui gagné, du SABLE !!!!!!!!!!!! J’ai fais la collecte de 28 bouteilles de 30ml de sable pris sur différentes plages tout au long de cette année. Et, il y a des différences de granulométries allant du sable fin au petits galets. Mais aussi, des nuances de couleurs différentes à chaque fois puisqu’on va du blanc neige pour le plage de « Rarawa » tout au nord à noir d’encre surtout proche de la montagne solitaire « Taranaki« , de « Wanganui » jusqu’à la plage de « Waikawau« . Mais chose étonnante, j’ai aussi ramassé du sable d’eau douce puisque c’est au lac apparu après la fonte des glaciers à la dernière ère glacière dans la ville de « Te Anau » ou encore des galets polis par les glaciers et gardant une forme particulière. En tout cas, ça fais son petit poids dans une valise mais je suis contente de l’avoir fait car pour certains endroits, je pense à un en particulier (vive les 30km de vélo!!!), ça m’a aidé à aller jusqu’au bout de l’exploration sans quoi j’aurais peut-être fait demi-tour de fatigue.

Hormis ça, je me souviens lorsque j’ai rédigé l’article du « Hokitika » je ne vous avais pas mis la photo des pendentifs en jade que j’ai réalisé puisque c’était une surprise mais vu que ça été offert, je peux vous montrer mon travail maintenant!!

sam_1894

Donc la pierre du haut est mon premier essai fissuré sur la courbe du bas, celui de gauche est celui que j’ai fait à 90% car il s’est cassé en partie au niveau de la boucle mais je l’ai offert à la personne qui m’a accueilli tant de fois et qui m’a permis de ne pas passer noël seule (plutôt avec 90 chiens !!). Quant au dernier, sur la droite, ce fut le cadeau d’anniversaire de ma maman à mon retour (juste un peu moins d’1 mois de retard 😫)  et enfin au centre le dessin original de l’œuvre 100% sorti de ma p’tite tête en une soirée. Vous pouvez remarquer que ce bijou comporte plusieurs parties/symboles Maori, mais combien en voyvous???

….

Presque, j’en ai mis 4. Commençons par le plus gros, et qui est aussi la basse de tous, la queue de baleine qui représente le lien avec la nature. Ensuite, nous voyons sur le gauche une spirale appelée « Koru » qui est une représentation schématique de la jeune pousse de fougère est signifie la croissance, le début de quelque chose et les possibilités nouvelles. Tandis que sur la droite, on aperçoit un hameçon « Hei Matau » quand il est offert symbolise la prospérité et la bonne santé pour la personne qui le reçoit mais aussi la détermination et l’énergie positive. Et enfin pour finir, l’attache qui est une torsade simple qui montre la liaison d’une amitié ou d’une relation aussi bien amicale que familiale et même entre différentes cultures. D’ailleurs, ce sont les même 4 symboles, que j’ai mis sur mon tatouage pour me souvenir de cette année, des endroits et des personnes rencontrées.

En tout cas voilà, ce sont les dernière photos (puisqu’il n’y a pas eu de demandes particulières) car la dernière page, de ce chapitre, se tournent et que même si j’y repense très souvent, avec un brin de nostalgie 😢) aux différents endroits que j’ai visité et aux gens rencontrés il me faut continuer mon livre personnel et aller de l’avant. Mais ça ne m’empêchera pas d’y retourner, aussi bien au pays du long nuage blanc qu’au pays du soleil levant (et d’autres!!!!) car ce sont de magnifiques endroits, comme vous avez pu voir, avec encore plein de choses à découvrir.

En tout cas, je remercie tous mes lecteurs, fantômes ou pas, pour avoir suivi mon aventure en espérant que j’ai pu vous apporté tout au long de l’année un dépaysement passager mais agréable et avoir su vous transmettre la joie, les peines et les mésaventures de mon voyage.

Je vous fait pleins de bisous, AH non, je peux pas car c’est un truc bien français la « bise », EUH donc je vous fait des accolades pour vous remerciez et vous dit « au revoir, à la prochaine ».

« Poroporoaki, te muri. »

« さようなら, 次の. »

Publicités

2 réflexions sur “Épilogue

  1. Wow, génial de voir l’évolution des colliers, depuis l’ébauche jusqu’au résultat le plus abouti! 🙂
    Bo ben bise quand même, à la française.

    Mes projets d’étranger pour l’instant sont bien moins exotiques, plutôt du côté Allemagne ou Belgique, mais j’ai vraiment envie de changer de coin, la PACA me sort par les trous de nez.
    Tout en reprenant des études, pour enfin faire ce que je veux, ou au moins le tenter, si ce n’est au niveau du travail, tant pis si j’échoue, mais au moins ne par regretter de ne pas pas avoir au moins essayé ce que j’ai toujours voulu faire malgré l’opposition des conseillers d’orientation il y a plus de 20 ans et de ma famille pas très chaude pour me voir entamer des études sans garantie de travail ( bon j’ai suivi une filière classique recommandée par tout le monde et je n’ai pas abouti à grand chose, mais en plus, sans avoir vraiment suivi mon projet, donc maintenant fini les compromis non satisfaisants pour faire plaisir aux autres. Tant pis si je dois manger des pâtes à tous les repas pendant 5 ans)

    Donc je mets aussi dans un coin de ma tête l’idée du wwofing pour des vacances découvertes dans ces pays là, pour ne pas rester à me morfondre quand je serai à sec monétairement. Merci à toi, car tu m’a fait découvrir le concept du wwofing (yep, c’est parce que tu m’en a parlé que je suis allée voir ce que c’était)
    Donc thanks a lot miss!

    J'aime

    1. Salut, je suis contente que ça t’ai plu ^^.
      Bon courage pour tes voyages, au moins tu n’auras pas à faire 36h d’avion!! Et amuse toi bien dans le wwoofing mais fais quand même gaffe. C’est bien d’avoir eu le courage de reprendre les études dans ce que tu veux, j’espère que tu y arriveras et que tu seras heureuse. Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s