25éme étape -Tokyo- partie 2

 Hello again,

C’est encore moi et toujours mon résumé sur Tokyo mais cette fois-ci, je ne vous raconterai qu’une seule journée car elle fut richement instructive aussi bien culturellement qu’au niveau humain. Mais non, je n’ai pas pris le thé avec un club de lecture et pas non plus de casse-croûte à ramener mais plutôt une marée humaine!! de japonais en pique-nique sous les cerisiers et dans les parcs. Par contre, j’ai remarqué quelques choses, je ne pense pas vous l’avoir dit avant, au niveau touristique ça ne parlait que français, dur le retour ce ne fut pas progressif!!, ça n’arrêtait pas: dans les rues, les transports, les parcs, les musées, des touristes français partout. J’avais déjà remarqué des phénomènes de vagues touristiques en NZ, je vous en parlerai dans un prochaine article (si je m’en souviens, je vais faire un mémo pour être sûr), mais avec celle-là j’ai bu la tasse.

Mais avant de vous illustrer ces moments, je vais sous parlez un peu de mon logement. Et oui ayant fait 4 endroits différents durant la semaine, je vais aborder l’auberge où je suis restée le plus longtemps. C’était une auberge traditionnelle, aménagée dans une ancienne maison, donc tout en bois, de vielles portes et fenêtres coulissantes en papier, et bien sûr, tatami et futon pour dormir. J’ai partagé ma chambre avec une mère et sa fille , françaises, et un suisse allemand, qui parlait aussi français, mais ce fut sympa et convivial. Cependant, je partageais aussi avec les chambres voisines puisque ce n’était pas un problème pour entendre les ronflements et autres (scotchages tout les matins) car les murs ne font que quelques centimètres de bois/plâtre/autres.

SAM_0550   SAM_0466

SAM_0549   SAM_0543

Donc pour ce jour de milieu de semaine, je suis allée voir le coin de « Ueno ». Ce quartier/arrondissement est surtout connu pour son grand parc et son zoo, mais j’y reviens juste après car j’ai vu plein de chose intéressante là-bas. Au abord du parc, il y a des musées et pour cette première visite je me suis concentrée sur le musée national de Tokyo en laissant de coté le musée national de la nature et des sciences, le musée national de l’art occidental, le musée royal de Ueno et le musée de l’art métropolitain. Bah quoi, il fallait bien que je fasse un choix, le temps n’est pas à rallonge et la météo frisquette. En même temps, environ 6€ l’entrée pour visiter le plus ancien musée japonais (1872) avec 116000 œuvres (dont 87 Trésors nationaux et 634 Biens culturels importants), j’allais pas le louper et j’ai bien eu raison car ce fut très beau à voir.

SAM_0215   SAM_0216

SAM_0218   SAM_0217

Donc si vous le voulez bien (oui je sais, je ne demande pas vraiment d’avis), après cette introduction, je vais commencer par vous décrire le musée avant de revenir à ma déambulation dans le parc et ces différentes moments photographiques et de dégustation (Takooo!!! pardon un moment d’égarement).

Donc ce musée est composé de plusieurs bâtiments ayant tous son thème.Vous trouverez sur la photo sommaire suivante le plan situé à l’entrée.

SAM_0219

En premier lieu, je suis allée voir le « Tôyôkan » qui regroupe, sur ces 5 étages, des pièces d’origines asiatiques (70m sur le droite, photo sommaire). Mais je n’ai pas vu seulement des pièces d’art, d’artisanats ou archéologiques japonaise ou chinoise mais aussi de Corée, d’Asie du sud-est et centrale, d’Inde et même d’Égypte (où la jolie momie!!).

SAM_0220   SAM_0224

SAM_0226   SAM_0228

SAM_0229   SAM_0230

Ensuite, j’ai passé pas mal de temps dans le bâtiment principal « Honkan » (100m tout droit), de style impérial Teikan, où j’ai pu admirer l’évolution de l’art japonais au fil du temps réparti sur ses 2 étages. C’est aussi à cette endroit que j’ai participé à un petit jeu dans le cadre du festival des cerisiers en fleur, c’était marrant car on devait récolter 5 timbres, en relief, qui permettait d’obtenir un badge rose bonbon avec un petit bonhomme qui mange ou danse. Malheureusement, comme Totoro à Wellington, il a voulu suivre sa propre voie et a pris un autre chemin durant mes pérégrinations.

SAM_0231   SAM_0223

SAM_0235   SAM_0239

SAM_0243   SAM_0244

SAM_0255   SAM_0258

SAM_0262   SAM_0265

SAM_0268   SAM_0271

SAM_0273   SAM_0275

SAM_0283   SAM_0291

SAM_0295   SAM_0301

Suite à cette grosse bouffée chronologique japonaise, j’ai remonté le temps pour une exposition des œuvres archéologiques japonaise. Pour cela, j’ai eu accès au rez-de-chaussée du bâtiment portant le nom de « Heiseikan » (200m en haut à gauche sur la photo sommaire). Et oui n’ayant pas pris la visite super totale de toutes les expositions, il y en avait déjà suffisamment à voir, je n’ai pas fait le reste de ce bâtiment, ni d’autres d’ailleurs.Mais le peu que j’ai fait fut fort instructif.

SAM_0319   SAM_0323

SAM_0324   SAM_0325

SAM_0329   SAM_0332

SAM_0328   SAM_0336

Oups, je viens de me rendre compte que j’ai pas en photo le précédent bâtiment mais en même temps ça risque de faire chère la photo si j’y retourne que pour ça. Donc, le dernier endroit que j’ai fait est un endroit de contraste puisque c’est une structure moderne qui accueil des œuvres anciennes offert par le temple « Hôryû-ji » (150m à gauche sur la photo sommaire). Voyez plutôt, j’ai pas beaucoup de photos car l’intérieur était très sombre et que je n’étais pas équipé pour.

SAM_0378   SAM_0379

SAM_0380   SAM_0381

Et avec tout ça on arrive à la fin de cette visite intensive mais, chose agréable, dans l’enceinte de ce musée un petit parc est aménagé donc j’ai pu admiré quelques petits bourgeons, des pluies de pétales mais aussi quelques vieux édifices, c’est parti.

SAM_0248   SAM_0318

SAM_0338   SAM_0344

SAM_0343   SAM_0346

SAM_0345   SAM_0352

SAM_0357   SAM_0360

SAM_0373   SAM_0364

SAM_0368   SAM_0377

Suite à cette enseignement culturelle, j’ai voulu digérer un peu tout ça en me promenant dans le parc et manger un bout quelque part. Mais là, qu’elle ne fut pas ma surprise!! les allées étaient remplies de monde de tout âge, aussi bien du bambin, nourrisson avec leurs mères que de personnes âgées ou encore des employés. et c’est à ce moment que je me suis vraiment rendu compte que dans la culture nippone, les femmes arrêtent leurs activités une fois en couple ou en devenant mère. Et pour nos féministes occidentales qui diraient que c’est un rabaissement de la femme, je suis pas tout a fait d’accord car grâce à ça, les enfants reçoivent une attention toute particulière durant leurs scolarités pour un meilleur résultat. Mais les hommes ont aussi un fort stress puisqu’ils ont l’obligation de subvenir au besoin de tout le monde en bossant durement. Mais je m’égare dans mes réflexions, non philosophique, du moment donc revenons à nos moutons (à non, j’ai quitté le pays), … euh … sushis!

Sur cette interlude, je me suis enfoncée dans cette masse grouillante, et oui une masse, une marée, un océan de gens car j’ai appris durant ce séjour que Tokyo regroupe 1/4 de la population du Japon et que ça correspond à un peu plus de la population Belge et (attention au yeux) au 2/3 de la population TOTALE Suisse!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Donc un océan noir de gens mais si vous avez des adjectifs plus forts faites le moi savoir dans les commentaires et je vous dirai si ça correspond au ressenti. AH ZUT, j’ai encore dévié, désolé, on revient au parc de Ueno de suite.

Donc dans ce parc, j’y suis allé un mercredi début de l’année scolaire. Il y a un grand zoo connu mais je ne l’ai pas fait, par manque de temps – et oui!! 24h c’est pas suffisant – qu’il faisait pas chaud – je sortais de l’été – et que mes baskets en avaient marre. Mais j’ai déambulé au grès des courants (de gens) et c’est ainsi que j’ai pu voir un festival japonais, enfin surtout la partie gustative, pour accompagner les gens qui pique-niquent partout. C’était marrant car les échoppes se sont installés dans l’allée à l’entrée d’un temple. Il fallait donc danser entre les grignoteurs, les touristes et les photographes pour le visiter. Mais c’est là aussi que je me suis pris un casse-croûte, ça a du bon de rien planifier d’avance, et je me suis fait un plaisir de manger localement, et même trop manger, gourmande que je suis, car j’ai pu apprécier des mets typiques de ce genre de festivité. Pour cela, j’ai pris carrément 2 plats, des « Takoyaki », boule de crêpe enrichies de morceaux de légumes et de poulpes traditionnellement,  et un « Okonomiyaki », double pancake fourré de choux, carottes et autres, un régal . Je connaissais déjà ça puisqu’on peut compter quelques boutiques en France mais c’était cool dans l’ambiance festive et avec bataille de pétale en plus, ça donne du goût!! Je vous mets quelques photos de ce temple au fumet délicat et des échoppes, petite information: les brochettes en forme de S sont des sardines entières cuitent dans des cendres et les sacs supers colorés sont des barbes à papa, mais j’ai pas testé, j’étais repu.

SAM_0383   SAM_0425

SAM_0403   SAM_0401

SAM_0386   SAM_0389

SAM_0390   SAM_0388

SAM_0391   SAM_0395

Toujours dans ce même parc, un peu plus au sud, j’ai pu voir trois autres temples – ils ne forment peut-être qu’un seul avec plusieurs bâtiments – et un étang. Ce fut une belle promenade, moment de lecture avec quelques moments d’étonnement puisque j’ai pu claquer et admirer une espèce locale de moustiques (truc vert dans la paume), de canard et de cerisier en fleur mais aussi des gens, des gens et encore des gens comme le montre les 2 premières photos, que j’ai pris en fin d’après-midi, avec un en haut/en bas du même endroit.

SAM_0457   SAM_0458

SAM_0409   SAM_0411

SAM_0407   SAM_0413

SAM_0421   SAM_0414

SAM_0412   SAM_0424

SAM_0427   SAM_0430

SAM_0429   SAM_0433

SAM_0434   SAM_0443

SAM_0447   SAM_0453

SAM_0449   SAM_0452

SAM_0455   SAM_0456

Ah oui, j’ai failli oublié!! J’ai eu une demande d’explication avec test à l’appui de ma première suiveuse du blog. Elle avait un questionnement, que je vais m’efforcer de répondre, au sujet des « toilettes japonaises ». Mais si vous savez avec le petit jet d’eau pour se rafraichir le popotin en fin de commission. Et bien oui, j’ai essayé, en serrant les fesses, pour pouvoir vous en parler en connaissance de cause. Alors, déjà, il faut savoir que généralement les pièces sont bien bien chauffées, donc tu es en T-shirt mais en plus la cuvette et toute l’eau est tiède (j’ai pas vraiment apprécié ça), de quoi avoir des bouffées de chaleur en t’assaillant sur le trône. Et donc, pour se mettre dans l’ambiance ou ne pas déranger (ou se sentir perturber) par les voisins, une petite musique d’ambiance est diffusée (+/- automatiquement) mais n’imaginez pas la petite musique de chambre de Mozart mais plus des gazouillis sur fond de petite rivière avec un gros débit, bien couvrant, et pour peu qu’il y a du monde imaginé l’effet sur la vessie (x le nombre de toilettes dans les espaces publics comme sur les photos qui suivent). Hormis cette écoulement mélodieux, il y a la possibilité d’avoir un jet d’eau plus ou moins fort et long pour se nettoyer et rafraichir l’arrière-train. Mais ils poussent encore plus loin le vice car deux angles sont disponibles en fonction du genre de la personne assise, d’où l’icône rose ou bleu, avec un jet par le dessous légèrement à l’avant pour les roses et plus à l’arrière pour les choux (femmes/hommes). Il y a d’autres options mais ne lisant pas le japonais, je ne peux pas vous en dire plus, par contre si vous avez des informations, ça pourrait être marrant intéressant de le savoir pour les futurs touristes.

SAM_0469   SAM_0470

Et voilà, c’est ainsi que se finit ce deuxième article sur Tokyo. Finalement, je n’ai pas été plus rapide que pour le premier,  pô bien (en se tapant sur la mains). Faut vraiment que je fasse mieux pour les deux prochains qui seront les derniers et concluront cette année de déambulation plus ou moins aléatoire.

Pleins de gros bisous et je me motive.

Publicités

Une réflexion sur “25éme étape -Tokyo- partie 2

  1. Bon, je suis très surprise de voir par personne interposée le JAPON !!!!! et les ?????
    Mais oui les, TOILETTES , je veux essayer, cela doit être fantastique, NON.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s