20ème étape – Kaikoura-

Hello again,

C’est fou, j’ai l’impression de ne pas arrêter d’écrire en ce moment!! J’espère pour votre bonheur. Et en plus je vous amène du soleil, la plage, la mer et un peu de bronzage cette fois pour vous aider à supporter l’hiver et ses tempêtes.

Pour cette étape, je suis remontée un peu plus au nord au niveau de « Kaikoura » (bien séparer le « i » lors de la prononciation) et de sa péninsule, ce nom maori veut dire crayfish ou encore pour les francophones, « langoustines ». Elle se trouve à peu près à mi-chemin entre le nord de l’île et Christchurch et comme vous pouvez vous en douter à une industrie tournée vers la pêche. Donc, j’ai fait un aller-retour de 2 semaines car c’était un coin que je voulais absolument voir et faire un wwoofing.

En effet, je voulais faire ce wwoofing un peu plus que les autres du coin car j’ai été accueilli dans une famille Maōri, enfin!! Et même s’ils se sont occidentalisés, ce fut intéressant d’apprendre leurs côtés de la culture Néo-zélandaise. C’est ainsi que je suis restée dans une famille avec 2 enfants, la manière de dire est un peu bizarre pour une raison très simple. Généalogiquement, une bonne partie des Maōri au niveau de l’ile du sud, tout du moins toute la côte est, font parti de la même tribu!! Donc à peu de choses près, ils peuvent tous s’appeler cousin, tante, oncle!! Ces grandes familles s’expliquent historiquement lors de la première colonisation de ces iles, mais ça c’est pour un peu plus tard dans l’article.

J’ai pu aider cette famille en faisant les petites choses du quotidien tel que la vaisselle, la lessive, j’ai aussi fait la baby-sitter car c’était la fin des grandes vacances d’été. Et oui, c’est tout inversé par rapport à nous!! Mais j’ai aussi aidé en faisant un peu de rangement, en cuisinant (un hachis parmentier, un gâteau au chocolat/caramel, un pain). J’ai aussi aidé à agrémenter son intérieur en faisant un peu de couture sur des rideaux (IKEA!!!!!!) 4x trop long et pas droit. Mais aussi en finissant, à 80%, une envie de construction de son fils avec la réalisation d’une petite table d’extérieur accompagnant les 2 fauteuils déjà existants.

SAM_1711   SAM_1650

SAM_1653   SAM_1654

Donc, je disais que je voulais voir cette péninsule car c’est à cet endroit de l’ile que la chaine montagneuse plonge dans l’océan donc c’est assez impressionnant de voir des montagne de 1200-1300m chuter directement dans la mer. Alors je ne vous raconte pas avec les couleurs d’un levée de soleil!! Mais cette zone a aussi une particularité géologique permettant de voir des espèces rarement visibles si proches des côtes et si quotidiennement. En effet, elle abrite une fosse abyssale sous-marine à seulement quelques kilomètres donc on peut voir beaucoup de mammifère marin dont des cachalots ou encore des baleines, des orques si on a de la chance en plus de dauphins, de lions de mer et des albatros.

SAM_1579   SAM_1558

SAM_1601   SAM_1637

SAM_1633   SAM_1568

DSC_0075 SAM_1647

Ce n’est pas une très grande ville mais plutôt une ville de passage touristique. La municipalité a su mettre en valeur différents coins de la ville par de belles peintures et un attache vélo fort original mais totalement dans le thème de la ville ^^.

  SAM_1560  SAM_1635

SAM_1550   SAM_1562

SAM_1549   SAM_1548

SAM_1627   SAM_1625

Durant cet arrêt, j’ai fait plusieurs excursions intéressantes, une culturelle et deux naturelles. C’est ainsi que j’ai fait une marche de plusieurs heures autour de la péninsule. Ce fut très beau malgré la présence de nuage, au moins je n’ai pas rôti. J’ai commencé au nord par la colonie de lions de mer, pendant l’heure de la sieste. Tu peux les approcher de prêt, mais il faut faire attention ils sont très territoriaux et ont de magnifiques quenottes. Puis j’ai fait l’extrémité avec un accès par la plage à marée basse mais par le haut de la falaise à mare haute jusqu’au coté sud où il y a la fosse abyssale avant de revenir au nord en traversant par les terres et l’emplacement d’ancien Pa (village fortifié Maōri). Ce fut très beau et surtout avec peu de touriste car ils préfèrent tous faire des activités de vue par hélicoptère de cétacés.

DSC_0081   SAM_1659

SAM_1660   SAM_1667

SAM_1668   SAM_1675

SAM_1679   SAM_1683

Vue à 360° en 2 panoramiques.

SAM_1694

SAM_1693

SAM_1690   SAM_1695

SAM_1602   SAM_1703

J’ai aussi pu admiré une partie de la faune marine sauvage du coin en allant nager proche de la colonie de phoque à fourrure ou lion de mer. Ce n’est pas la même espèce que chez nous puisqu’elle est spécifique et ferait baver les meilleurs nageurs. Mais les plus jeunes s’approchent de très près et naviguent entre nous et nous étudient, ce qui permet de bien les voir tout en respectant quelques règles de sécurité. En plus de son bon sens, il faut toujours garder à l’esprit que ce sont des animaux sauvages non nourris ou éduqués sur leurs territoires et ils sont très possessifs de leurs petits « bouts de transats ». Donc, il ne fallait surtout pas monter sur les rochers et ne pas se redresser dans l’eau car ça peut être interprété comme une position de défi. C’est ainsi qu’avec un petit, pour la saison, groupe on est allé patauger par une chaude journée. Les photos qui suivent ne sont pas de moi mais de l’entreprise qui organise ces excursions car je n’ai pas encore vérifié les vidéos que j’ai prise et que l’on avait pas une bonne visibilité. Donc profitez bien.

03490006.JPG   03470003.JPG

03460010.JPG   03460014.JPG

Je vous parlais de découvertes, au pluriels, marines!! Malheureusement, je n’ai pas pu faire la deuxième que je prévoyais car il n’y avait plus de places avec un tarif promotionnel donc ce sera pour plus tard. Ne vous inquiétez pas, je la mettrais dans un article. Ah pardon, j’ai oublié de vous dire ce que c’est, …, je le dis maintenant ou non, …, aller je vous le dis car je suis gentille et que vous me suivez. C’est comme pour les lions de mer mais avec une espèce marine ou fluviale très intelligente comportant un nom générique pour plusieurs espèces des fois très différentes et qui est très apprécié dans les parcs aquatiques animaliers pour les figures qu’on leurs demande de réaliser. Je veux bien sûr parler de dauphin mais cette fois-ci pas en piscine donc ils ne sont pas forcés de venir s’ils ne veulent pas.

Je vous parlais aussi d’une découverte culturelle. Comme le faite d’être dans une famille Maōri ne me suffisait pas et voyant la fin de mon aventure approcher, je me suis décidé à faire ma touriste et c’est ainsi que pendant une après-midi, j’ai appris un peu plus sur leurs cultures. Cependant ayant des mots peu communs pour nos oreilles, je ne les ai pas retenus et ne vous ferai donc pas un cours d’histoire. Mais je sais que l’histoire humaine de ce pays est vraiment jeune puisque les premiers hominidés arrivèrent il y a seulement 900 ans en arrière. Imaginez!! Ils arrivèrent au moment de Robin des bois, Richard cœur de lion, Henri II Plantagenêt et Aliénor d’Aquitaine, la première croisade!! C’est vraiment historiquement une nation jeune. Et le peuple arrivant, les ancêtres des Maōris, provenait du continent asiatique et sont allés dans les îles du pacifiques avant d’arriver ici. Tout ça par canoë. C’est ainsi que d’après les histoires orales, transmises chaque générations, 7 canoës arrivèrent du pacifique. En faite, c’est plutôt 7 groupes de canoës mais c’est ainsi que sont nées les tribus peuplant la Nouvelle-Zélande. Bien sûr il y a eu des guerres intertribales puis l’arrivée du conquérant blanc mais de cette partie, on en a assez peu parlé et un livre suffit amplement. Même si j’ai appris que, comme souvent lors de colonisation, la transmission de nouvelles maladies fut terrible mais surtout que n’ayant pas de transmission écrite de leurs traditions et leurs pratiques étant très fortement déconseillées, une partie de leur patrimoine fut perdu en peu de temps. Mais depuis quelques années, une prise de conscience du gouvernement permet de conserver cette richesse. Mais je m’éloigne là. Donc les premiers habitants arrivèrent dans 7 canoës, représentatif de chaque tribu, et se sont installés dans différentes régions de NZ. C’est ainsi que lorsqu’une personne se présente d’un façon traditionnelle Maōri, il commence par introduire sa montagne, sa rivière, son canoë, et son nom. Toute cette phrase permet de savoir d’où il vient et de quelle tribu car tout a une symbolique et ils sont fortement attachés à leurs terres. C’est aussi lors de ce tour que j’ai appris pourquoi les premiers navigateurs se sont fait tuer alors que le capitaine Cook a réussi à établir un contact. C’est simplement qu’à son bord, il avait engagé un navigateur venant des îles du pacifique et comme une partie du savoir-faire est commun, il a su que lorsque les guetteurs donnent un coup de « corne de brume » local, fait avec un gros coquillage, il faut y répondre sinon c’est que vous êtes venus avec des intentions hostiles.  C’est un peuple  de nature hospitalière en vous accueillant par des chants de bienvenue sauf dans le cas d’invasions où ils ne font pas de quartier. C’est d’ailleurs une partie de la signification de leurs tatouages. Et oui, tout le tatouage est un symbole donc pour les hommes, le bras droit représente le coté paternel alors que le gauche est le coté maternel, en quelque sorte l’arbre généalogique est tatoué sur les bras. Le marquage facial représente son rang hiérarchique qui est souvent lié à la famille et au exploit lors de batailles. Du coté de femmes, le tatouage du menton et des lèvres a aussi une représentation selon le dessin et permet de savoir qu’elle est son rang hiérarchique mais aussi la meilleure danseuse, chanteuse, tisseuse, cuisinière, … . Lors de cette introduction de leurs us, on a aussi appris un peu plus sur les coutumes plus spécifiquement liées à Kaikoura et de l’origine de cette terre. Puis, on a découvert comment ils utilisaient la fibre naturelle extrait des feuilles du « flax ». C’est en grande partie grâce à cette plante qu’ils ont pu survivre puisque c’est grâce à ces fibres qu’ils fabriquaient leurs vêtements mais aussi les paniers, les outils de chasses et de pêches (collets, nasses), leurs habitations, enfin bref une plante super multi-usage. J’ai pu m’essayer à la confection de fleur en « flax » et depuis j’en ai fait d’autres en augmentant le nombre de brins ^^. Tout cela c’est passé durant la première partie d’après-midi et avant d’entamer la deuxième partie, on a eu le droit à une petite collation avec un thé préparé à partir de feuille et utilisé dans leur médecine thérapeutique. La fin de la journée s’est passé avec une marche dans la forêt avec l’explication de quelques légendes mais aussi d’espèces d’arbres et leur importances ainsi que de quelques plantes médicinales et utilisées.  

SAM_1581   SAM_1582

SAM_1593   SAM_1595

 SAM_1589   SAM_1594

SAM_1619   SAM_1620

SAM_1605   DSC_0042

Ah, j’ai oublié de vous dire que forte de cet apprentissage culturel, outre le faite d’avoir appris à me présenter de manière Maōri, j’ai aussi été renommé. Ainsi, mon nom Maōri est « Tahi », avec un h expiré, ce qui correspond au chiffre 1 et veut dire justice et faire les bonnes choses. 😎

C’est la fin de cet article, j’espère qu’il vous a plu.

Le prochain sera un regroupement de plusieurs endroits et activités car je les ai tous réalisé en une semaine et prendrais trop de décalage de faire un petit article chacun.

C’est ainsi que j’ai rattrapé mon retard, à la prochaine et portez vous bien.

Pleins de kiwis bisous.

Publicités

8 réflexions sur “20ème étape – Kaikoura-

  1. Bonjour Faustine ,
    Quelle belle étape!!!….tu fais nous rêver.
    Profite encore de ses merveilles et de ces beaux paysages et revient nous vite pour nous raconter toutes ses belles aventures.( j’espère que tu as de bonne chaussure avec tous ces kilomètres ..( je rigole…) bisous bisous de nous deux.

    J'aime

  2. Bonjour … »Tahi » donc,
    J’ai l’impression de lire un vieux livre d’explorateur, sauf que l’exploratrice en question est bien de son – 21e – siècle! En tout cas c’est très intéressant et passionnant. Tout comme les photos! Mamie se joint à moi pour de grosses bises.
    Marc

    J'aime

    1. Je suis contente que l’exploration vous plaise. Il y a quand même un avantage a fait ça au 21e siècle, même si c’est moins mystérieux, c’est qu’il ne faut pas attendre 4-6 mois avant d’avoir des nouvelles!!
      En effet, j’avale pas mal de kilomètres, sutout en bus, mais j’ai quand même dû racheter des chaussures de marche en juin dernier mais je garde encore mes vieilles de 15 ans d’âge pour les grandes occasions de désherbage ou peinture surtout par temps super sec sinon autant y aller en tong ou pieds nus ça revient au même XD
      Bisous et je vous écris la suite

      J'aime

  3. Salut tahi .J’espère que tu ne rentreras pas avec des tatouages pleins les bras en souvenir de ton merveilleux voyage ! Gros bisous de tes grands parents ravis par leur petite fille .

    J'aime

    1. j’ai encore vu un intrus de ce magnifique reportage (noir avec dentelle) . Est ce que tu crois que cet intrus a pu communiquer avec les phoques? on le saura au prochain numéro peut-être??????

      J'aime

      1. Bonjour Vanel (heureusement que je sais qui c’est!!).
        Heu noir à dentelle, moi sûr, dur la reprise dit donc ou alors tu as oublié tes lunettes car je dirais plutôt gris en tissu. Mais en tout cas, non ça na pas communiqué et ce sont pas des phoques mais des lions de mer ou otaries car ils ont de petites oreilles, une fourrure et ne nagent pas de la même manière!!
        Bisous

        J'aime

    1. Et oui, le rugby et le haka, ce n’est pas toute la Nouvelle-Zélande, car il y a plusieurs formes de haka en fonction du contexte!! 😝
      Et pour ma réponse d’avant, ça y est j’ai vu l’instruit, mon pantalon noir quand je tiens mon premier tissage. Désolé, pour la boutade.
      ++

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s